Bella Coola Valley Museum - BC Central Coast Archives
Accueil Histoire Archives Collection de photographies Ressources documentaires Cartes Liens Contactez-nous

 


Projet d'images
numériques du
patrimoine


 

269 Highway 20
Box 726
Bella Coola, B.C.
V0T 1C0

Téléphone:
250-799-5767
(June-September)

Téléphone:
250-982-2130
(Archives)

Les Transports

Plaque for Alexander Mackenzie

Packhorses

Les Nuxalkmc et les autres autochtones de l'intérieur avaient élaboré tout un système de pistes aux cours des centaines d'années précédent cette période. La route la plus fréquentée et la mieux connue portait le nom de la Piste du Gras ( Grease Trail ), telle qu'elle fut empruntée par Alexander Mackenzie à la fin de sa traversée du continent Nord Américain en 1793. Mais pendant les années 1860, des milliers de chercheurs d'or arriveront à Bella Coola par bateau. Le voyage par la mer rend le périple plus bref pour gagner les champs aurifères de la Chaîne des Cariboo. La Union Steamships établira plus tard un service de traversiers entre Vancouver et Bella Coola, en vigueur de 1906 à 1950 environs. Malgré tout, jusqu'au début des années 1950, on se déplaçait surtout le long des pistes muletières pour franchir la région qui sépare la Vallée du pays Chilcotin.

Union SteamshipNéanmoins, pendant la majeure partie de la première moitié du 20 e siècle, Bella Coola demeure assez isolée du reste de la province. Enfin, dans les années 1950, une énergie nouvelle atteint la région. Elle apporte avec elle un instituteur de l'Alberta, Cliff Kopas. L'homme sera le fer de lance de la fondation du " Board of Trade " - ou Chambre de commerce. Il informera le gouvernement que, levers ou non, on va ouvrir une route. C'est en 1952. La Chambre loue un tracteur à chenilles DC6 Caterpillar, même s'il n'y a que 250 dollars en banque. Le 14 septembre 1952, l'ingénieur, Elijah Gurr engage le duel entre son tracteur et la nature sauvage. Gurr convainc Thomas Squinas, un guide et rancher Ulkatcho, de lui montrer le chemin. Une nouvelle route, dévalant 3 000 pieds, sera découverte, et le gouvernement cède les 10 000 dollars qu'on lui demande. Gurr dote son équipement d'un bouteur TD18 International, et son équipe d'un groupe de dynamiteurs. On engage Alf Bracewell pour faire le tracé par tracteur à chenilles à partir du versant du pays Chilcotin.

Freedom RoadMalgré l'abondance de pluie et de neige, le travail se poursuit tout l'hiver. Impressionné, le gouvernement investit 20 000 dollars de plus. Mais, lorsqu'il ne reste que 2 800 pieds à dynamiter et à excaver du flanc de la montagne, le gouvernement se refuse à investir d'avantage. Bella Coola poursuivra les travaux à ses frais. La route est achevée, et le gouvernement couvrira les frais supplémentaires de 20 000 dollars, portant ainsi le chiffre de l'investissement à 50 000 dollars. En 1955, l'Honorable Phil Galardi ouvre officiellement la route, baptisée "Route de la Liberté" ( Freedom Road ). Elle est reliée aujourd'hui au réseau routier provincial, et la vallée est devenue la "Troisième porte sur le Pacifique".

 

« Retour au Projet d'images numériques du patrimoine


Accueil
Histoire Archives Collection de photographies
Ressources documentaires
Cartes Liens Contactez-nous

Politique Sur Les Renseignements Confidentiels
© Le musée de la Vallée Bella Coola &
Ingenius Webdesign